You are here

Thomas Jefferson, Une Brève Biographie (Français)

(Né le 13 avril 1743 à Shadwell en Virginie, mort le 4 juillet 1826 à Monticello)

Portrait miniature de Jefferson (1788) par John TrumbullThomas Jefferson, auteur de la Déclaration d’indépendance et du Statut de la Virginie pour la liberté religieuse, troisième président des états-Unis, est aussi le fondateur de l’Université de Virginie. Jefferson exprima des aspirations à l’égard d’une nouvelle Amérique comme aucun autre individu de son époque. En tant que fonctionnaire, historien et propriétaire de plantations, il servit son pays pendant plus de cinq ans.

Son père Peter Jefferson était un propriétaire et arpenteur à succès. Sa mère Jane Randolph était membre d’une des familles les plus respectées de Virginie. Après avoir hérité de son père d’une terre considérable, Jefferson commença à bâtir Monticello, à l’âge de vingt-six ans. Trois ans plus tard, il épousa Martha Wayles Skelton, avec laquelle il vécut une vie heureuse pendant dix ans, jusqu’à son décès. De leur union naquirent six enfants, dont seulement deux vécurent jusqu’à l’âge adulte. Jefferson ne se remaria jamais et considéra Monticello comme sa résidence principale toute sa vie, l’élargissant et la modifiant continuellement.

MonticelloJefferson hérita d’esclaves de son père et de son beau-frère. Au cours d’une année normale, il en possédait environ 200, dont presque la moitié étaient âgés de moins de seize ans. Parmi eux, environ quatre-vingt vivaient à Monticello ; les autres vivaient sur les plantations du comté adjacent d’Albemarle, et sur sa terre de Poplar Forest, dans le comté de Bedford, en Virginie. Jefferson émancipa deux esclaves de son vivant et cinq autres dans son testament. Il fit également le choix de ne pas poursuivre deux autres esclaves qui s’étaient échappés. Tous étaient membres de la famille Hemings ; les sept esclaves qu’il émancipa finalement étaient des ouvriers qualifiés. 

Après être allé à l’Université de William and Mary (Virginie), Jefferson travailla dans le domaine juridique et servit le gouvernement local en tant que magistrat, lieutenant du comté et membre de la Chambre des Bourgeois au début de sa carrière professionnelle.

Brouillon de la Déclaration d'indépendance

En tant que membre du Congrès continental, il fut choisi pour rédiger le brouillon de la Déclaration d’indépendance en 1776, qui est depuis considérée comme la Charte des libertés américaines et universelles. Le document proclame que tous les hommes sont égaux en droits, indépendamment de leur naissance, richesse ou statut social, et que le gouvernement est le serviteur des personnes et non leur maître.

En 1776, après avoir quitté le congrès, Jefferson retourna en Virginie et servit dans la législature. Il fut élu gouverneur de 1779 à 1781 et soumis à une enquête concernant sa conduite lors de sa dernière année en fonction. Bien que l’enquête n’eût finalement abouti à rien, cet épisode le laissa profondément intolérant à la critique le reste de sa vie.

Lors du bref intervalle suivant ses mandats de gouverneur, Jefferson écrivit les Notes sur l’état de Virginie (Notes on the State of Virginia). En 1784, il retourna dans la fonction publique en France, tout d’abord en tant que délégué commercial et ensuite comme ministre, succédant à Benjamin Franklin. Lors de cette période, il étudia avec passion la culture européenne en envoyant à Monticello des livres, des semences et des plantes, mais aussi des statues, des dessins architecturaux, des instruments scientifiques et des informations. 

Il accepta en 1790 le poste de secrétaire d’état sous la présidence de son ami George Washington. Son mandat fut marqué par son opposition à la politique pro-britannique d’Alexandre Hamilton. En 1796, en tant que candidat présidentiel pour les républicains démocrates, il devint vice-président après sa défaite contre John Adams par trois voix électorales.

Thomas Jefferson par Thomas Sully

Quatre ans plus tard, il remporta l’élection présidentielle contre John Adams. Dans l’histoire de la jeune nation, ce fut le premier transfert pacifique d’autorité d’un parti à un autre. L’exploit le plus remarquable de son premier mandat fut peut-être l’achat du territoire de la Louisiane en 1803 et son soutien pour l’expédition de Lewis et Clark. Son second mandat, une période pendant laquelle il rencontra plus de difficultés à la fois sur le front national et étranger, est plus connu pour ses efforts pour maintenir la neutralité dans le conflit opposant la Grande-Bretagne et la France. Ses efforts ne purent cependant pas empêcher la guerre avec la Grande-Bretagne en 1812.

Son ami James Madison lui succéda à la présidence en 1809 et Jefferson passa les dix-sept dernières années de sa vie à Monticello.  Pendant cette période, il vendit sa collection de livres au gouvernement afin de créer la Bibliothèque du Congrès. Jefferson entama son dernier projet public à l’âge de soixante-dix ans, avec la fondation de l’Université de Virginie. Il mena la campagne législative pour sa charte, sécurisa son emplacement, conçut les bâtiments, planifia le programme et servit en tant que premier recteur. 

Jefferson décéda à Monticello le 4 juillet 1826, quatre heures avant le décès de son proche ami John Adams, lors du cinquantième anniversaire de l’adoption de la Déclaration d’indépendance. Il avait quatre-vingt-trois ans et était considérablement endetté, mais d’après ce que l’on sait, il restait un homme très optimiste.

Jefferson souhaitait que sa pierre tombale reflétât ce qu’il avait donné au peuple, et non seulement les choses que le peuple lui avaient données. C’est pour cette raison que sur l’épitaphe de Thomas Jefferson on peut lire:

Pierre tombale de Thomas Jefferson à Monticello

 

ICI REPOSE
THOMAS JEFFERSON
AUTEUR DE LA
DÉCLARATION
D’INDEPENDANCE AMÉRICAINE
DU STATUT DE LA VIRGINIE
POUR LA LIBERTÉ RELIGIEUSE
ET PÈRE DE L’UNIVERSITÉ DE VIRGINIE

NÉ LE 2 AVRIL 1743
MORT LE 4 JUILLET 1826

 

 

Participate

Login or register to participate in our online community.